Lablebi  
     
     
 

J'ai passé les 3 premières semaines de décembre à tester diverses recettes de pain d'épices (version Conticini ou de la Mère de Famille), mais ce qui m'a rendue la plus fière, est d'avoir réussi mes stollen. J'ai pris la recette de Anne, que j'ai customisé à ma façon.   Pour 2 bon gros Stollen (la prochaine fois, j'en ferai 4 normaux): Le levain: 25 cl de lait entier 30 g de farine 1/2 cube de levure fraiche (soit environ 12 ou 13g) achetée chez vous gentil boulanger (ça vous coûtera 20 centimes à peine) La pâte: 5 cl de lait 180 g de sucre 1/2 cube de levure fraiche (cf ci dessus) 1 oeuf 90 g de beurre mou (une fois n'est pas coûtume, j'ai pris du beurre doux) 400 g de


Les cadeaux gourmands, c'est bien, mais la customisation, l'emballage du bocal ou de la boîte, c'est tout un art. On peut bien sur utiliser de belles étiquettes, mais aussi des petits carrés de tissus à la manière des "cache-couvercles" brodés des pots de confitures de nos grands-mères. C'est là qu'intervient l'art japonais du Furoshiki, que j'ai découvert grace à un petit livre aux éditions La Plage. Parfait pour emballer les bocaux qui font dire huuuuuuuuuummmmmmmmmmm. Il y a presque 6 ans déjà, j'avais découvert et testé ici même la salade de fruits qui fait dire huuuummmmmmmmmm de Dorian. Et cette année, j'ai eu l'idée de la mettre en bocaux ^-^. Pour 1 bocal de 340ml (le


Oulala, presque 3 mois sans publier, mais sans culpabiliser non plus. Rentrée chargée, à tous points de vue, pas mal de soucis en novembre ... et puis le ciel s'éclaircit, et on peut commencer à rebloguer avec plaisir. Du coup, retour en forme avec les cadeaux gourmands. A 4 semaines du jour J, je commence avec des bocaux qui se conserveront sans soucis.  -rillettes de lapin à l'estragon (recette quand j'ai le temps) - pâtés de foie de volaille/veau (idem) - confitures de fruits exotiques (idem) - orange spirit: recette trouvée dans Avantages de Décembre 2011: dans un bocal de 1 litre, mettre au fond 30 morceaux de sucre blanc, 80 g de sucre de canne roux, 1 orange bio dans laquelle


Ce message est né d'une conversation sur Twitter où Estérelle avouait une légère addiction aux emporte-pièces, photos à l'appui. Sauf qu'elle est une toute petite joueuse par rapport à certaines, et nous voici donc à commenter nos placards réciproques. Mon premier usage des emporte-pièces, ce sont les Bredele alsaciens ou petits gâteaux de Noël. il était donc logique que cette thématique ait la part belle chez moi, avec même une boîte assortie dédiée. tout un assortiment "pain d'épice" (maison, bonhomme, bonne femme, sapin), les classiques (botte, cloche, père noël avec hotte, étoiles). Ensuite, petite fille oblige, les girly. Avec des princesses toutes plus belles les


Cette recette avait pour but de me débarrasser du mélange de fruits rouges et noirs de notre ami Picard que les enfants n'apprécient pas (à la différence de la soupe de fruits rouges qu'ils adorent). 450 g de fruits rouges et noirs mélangés 350g de sucre cristal le jus d'1/2 citron   Faire macérer les fruits avec le sucre et le citron 1 heure. Porter à frémissement. Couvrir et laisser reposer 1 nuit au frais. Le lendemain, passer à la centrifugeuse ou au tamis pour retirer les pépins. Cuire à la nappe (20 bonnes minutes de bouillon) et mettre en pot.


Nougabricot
Les Agapes August 9, 2011, 6:00 | Archive

Lorsque j'ai vu la recette du Nougabricot, j'ai immédiatement succombé: a confiture d'abricots aux amandes, tout le monde connait. Mais avec en plus des pistache, et du miel de châtaignier...   1.150kg d'abricots (soit 1 kg net) 650g de sucre crital 200g de miel de châtaigner le jus d'un petit citron le jus de 2 petites oranges (+ une pointe de couteau de zeste) 100 g d'amandes effilées 100g de pistaches émondées et hachées     Rincer les abricots, les ouvrir en deux et retirer les noyaux. Ajouter le sucre, le miel, les jus d'orange et de citron, le zeste. Couvrir d'un papier sulfurisé, laisser macérer 1 heure. Porter à frémissement dans une bassine à confiture, reverser


Toujours tirée de l'ouvrage de Christine Ferber, une version qui a reçu l'assentiment de Mercotte herself !!   1.150kg d'abricots (soit 1 kg net) 800 g de sucre cristal 200g d'eau le jus d'un petit citron 2 gousses de vanille   Rincer les abricots, les ouvrir en deux et retirer les noyaux. Ajouter le sucre, l'eau, les gousses de vanille fendues dans la longueur et le jus de citron. Couvrir d'un papier sulfurisé, laisser macérer 1 heure. Porter à frémissement dans une bassine à confiture, reverser en terrine, couvrir et laisser 1 nuit au frais. Verser la préparation dans un tamis posé sur une bassine pour récupérer le jus/sirop. Retirer la peau des oreillons (étonnant, ça


Deuxième de la série, la cofniture abricots et framboises aux zestes d'agrumes. Pourquoi ? tout simplement car il me restait des frambosies surgelées à écouler dans mon optique vidage de congélateur (après le cake framboises rhubarbe).   600g d'abricots (soit 500 net) 500 g de framboises 400g + 400g de sucre cristal le jus d'un petit citron +1/4 de zeste 1/4 de zeste d'orange   Rincer les abricots et les couper en 4 après avoir oté les noyaux. Mélanger avec 400g de sucre, le jus de citron et les zeste. Couvrir de papier sulfurisé et laisser macérer 1 heure. Dans une autre terrine, mélanger les framboises et 400g de sucre. Couvrir de papier sulfurisé et laisser macérer


On pourrait dire que cette recette inaugure ma session confiture de l'année 2011. J'ai profité de la fermeture estivale de mon petit marchand de fruits et légumes pour lui raffler une cagettes d'abricots murs à point. 4,5kg quand même. Restait juste à trouver la recette, chose faite dans le célebrissimes "Mes Confitures" de Christine Ferber. Sauf que je n'ai pas réussi à en départager 4. Eh bah tant pis ou plutôt tant mieux, car cela m'a permis d'écouler toute la cagette. Ingrédients: 1.1kg d'abricots (soit 1kg net) 500 g de pommes vertes 900 g de sucre cristal 1kg d'eau le jus d'un petit citron le jus d'une petite orange + 1/2 zeste 1/2 bâton de canelle 1 clou de girofle 1 pointe


Toute à ma (bonne) volonté de videuse de congélateur pre vacances, je me suis retrouvée avec 1kg de rhubarbe et 1kg de framboises surgelées sur les bras. J'ai donc voulu associer les deux dans un cake, mais tout ce que j'ai trouvé sur le net était largement insatisfaisant. Souvent des recettes inspirées des Cakes de Sophie, qui ont pour moi l'immense défaut de ne pas tenir compte de la garniture, et notamment de son humidité. Or la rhubarbe (et encore plus quand elle est surgelée), ça lâche de l'eau et ça détrempe énormément tout type de pâte qui lui est associée. La plupart des "cakes" que l'on trouve sur le net sont en réalité des moelleux ultra humides que l'on ne peut


Cupcake Party
Les Agapes June 29, 2011, 18:00 | Archive

Oui, j'avoue, j'ai succombé !! Au bout de presque 6 ans de blog, j'ai enfin réalisé une recette de cupcake. Le cupcake, ce truc bizarre, surmonté d'un dome de crème souvent flashy. Cette débauche de crème au beurre. Cette bouchée kitchissime !! Tout a commencé lorsqu'il m'a fallu se pencher sur le gâteau d'anniversaire de Petite Chérie pour ses 6 ans. D'expérience, j'ai appris au fil du temps que les enfants se gavent de bonbons mais ne mangent que très peu le gâteau. Et comme il faut les occuper par de multiples activités sous peine de voir son intérieur complètement dévasté par la meute... Il ne restait donc que les cupcakes qui ont l'avantage d'être ludiques à préparer,


Après les boulettes de viande au citron, les boulettes courgettes fêta, voici une recette tirée de mon vieux Delta 2000 SAEP sur les boulettes. Cap sur le Liban avec des boulettes de poulet aux pistaches: 380g de blancs de poulet hachés 1/3 de bol de pistaches décortiquées et hachées finement (j'ai mis 2 cuillères à soupe) 3/4 d'un bol de chapelure (3 cuillères à soupe très bombées) 1 oeuf 1/2 cc de curcuma 1/2 cc de cannelle en poudre 1 cs de graines de coriande moulues (pas mis) 1/2 bol de farine (3 cuillères à soupe) 2 cuillères à soupe d'huile d'olive (+ 1 pour la cuisson) 1 citron Tout mélanger sans le citron, former des boulettes, les faires rissoler pendant 3 minutes


Le test produits, c'est plutôt exceptionnel sur ce blog. Pourtant, quand j'ai été contactée par Alsa pour ses nouveautés, j'ai tout de suite dit oui. Tout simplement parce que je travaille régulièrement avec LeNotre, que je connais bien Fabrice Prochasson et que je savais donc que les produits élaborés seraient de qualité. J'ai ensuite recruté ma maman pour réaliser la recette car je voulais une vraie bille en pâtisserie, et c'est son cas (alors qu'elle cuisine vraiment bien). Le pari du kit est en effet de permettre aux débutants de réaliser une recette d'exception: tout est compris dans la boite, 3 sachets pour la génoise, la crème mousseline et le glaçage, mais aussi le


Grosse envie de cookies samedi soir. Et donc comme d'habitude, inspiration Martha Stewart. But ? Trouver un cookies sans temps de repos et avec ce qu'on a dans les placards. Du coup ce sera les cookies à la noix de coco et aux deux chocolats, mais avec quelques modifications. J'ai divisé les proportions par deux, sauf pour les pépites de chocolat et les noix En principe, c'est chocolat blanc et noix. Ici, ce sera chunks chocolat lait, drops chocolat noir et noix de pécan. 115g de beure à température ambiante 50 g de sucre en poudre 125 g de sucre roux 1 gros oeuf 1 cc extrait de vanille 125 g de farine 12.5 g de cacao non sucré 1/2 cc de bicarbonate de soude 1/4 cc de levure chimique 1/4


Hier soir, forte envie de pizza. Rapide tour d'horizon des livres, et comme souvent, c'est le dernier acheté (Mon premier diner végétarien dont j'ai déjà parlé ici et là) qui m'a inspiré... tout au moins concernant le mode de cuisson... La pâte est un mix de plusieurs recettes - 250 g de farine T80 - 250g de farine 45 - 1 poignée de graînes - 2 sachets de levure sèche boulangère - 4 cuillères à soupe d'huile d'olive - 300 ml d'eau tiède Pour la garniture: purée de tomates, jambon, fromage fraîchement rapé, champignons, oignons émincés revenus à la poele, lamelles de poivrons poelées, olives, câpres... Tout mélanger au robot et pétrir 5 bonnes minutes. Laisser lever


Retour de vacances et envie de légumes printaniers. Légumes verts chez le primeur, et donc nouveau test du livre d'Alice Hart de recettes végétariennes (après le succès des nouilles au tofu mariné). Cette fois ci, orge perlé et poireau (cuits dans un bouillon de légumes pendant 45 minutes), haricots blancs cuits (ajoutés 5 minutes avant la fin), asperges vertes (poêlées à feu vif quelques minutes) et sauce citronnée / ciboulette. Recette parfaite, à l'exception de la sauce (censée être une "épaisse sauce crémeuse" mais avec 1 jaune d'oeuf, le jus de 2 citrons et 75ml d'huile d'olive, je vois pas comment on peut obtenir une sorte de mayonnaise). Absolument excellent, peut


Oulala que le temps passe vite. Ce n'est pourtant pas faute de cuisiner, mais je n'ai pas trop l'occasion de transformer les recettes en billets... Il faut dire que l'actualité est chargée, et que culinairement parlant, de nombreux articles (merci Anne Laure) m'ont poussé à m'interroger sur ma manière de cuisiner et il ressort que je suis "flexitarian". C'est à dire pas réellement végétarienne (puisque je peux me faire une belle entrecôte et que je mange du poisson). Du coup j'ai essayé de convaincre petit mari chéri de modifier notre organisation du dîner (puisque les enfants et lui mangent de la viande ou du poisson tous les midis) et de faire rentrer dans nos placards de nouveaux


Ayant prolongé mon séjour "côte normande Omnivore Food Festival"  (résumé ici pour celles et ceux que ça intéresse) par quelques jours sur Trouville, je me suis retrouvée à devoir faire face à un temps plus que maussade. C'est ainsi que mercredi dernier, devant la pluie qui tombait sans discontinuer, j'ai suivi la recette du Tôt-fait du magazine Saveurs de février (très bon numéro, cela faisait longtemps que je n'en avais pas acheté un, le niveau est remonté je trouve). C'est une recette simplissime, très goûteuse et dont on a forcément les ingrédients en stock 3 oeufs 60 g de farine 25 cl de lait 125 g de sucre en poudre + 20 g pour le moule + 20 g pour servir 1 pincée


Nouvelle recette de boulettes après celles au poulet et au citron, spéciale dédicace pour les Desperate Mummy comme moi pour qui cantine à l'école rime avec des enfants qui se mettent à ne plus rien manger (et surtout pas des légumes).Recette tirée du Delta 2000 de SAEP/Dormonval sur les boulettes (collector 2005, premier livre sur les boulettes et quasi introuvable je pense).500 g de courgettes1/2 bouquet de persil1/2 bouquet de menthe200 g de feta2 oeufs100 g de chapelure2 cs d'huile d'olivesel, poivreRaper les courgettes et les cuire à la vapeur 5 minutes. Les égoutter en les pressant bien dans une passoire fine.Hacher les herbes, les mélanger avec les courgettes. Ajouter le fromage


L'avantage de Facebook, Twitter and co, c'est qu'on peut suivre le délire des copines et y trouver de bonnes idées. La dernière lubie on line en date chez Cathy et Manu, c'est le mini gaufrier téfal (qui fait gaufres, mini gaufres et mini croques). La mini gaufre, c'est la tendance 2011 dixit elles deux.Sauf que officiellement, on est en plein no shopping month. Sauf que moi, j'ai rien acheté pendant les soldes en janvier et je ne fais même pas partie de la liste du NSM. Et qu'en plus, j'ai jamais eu de gaufrier à la maison du plus lointain que je me souvienne (sortez les mouchoirs, je reviens de loin).Bref, tout ça pour dire que même si Sandrine Camus me déteste du coup, j'ai craqué


Je suis dans une phase boulettes, notamment pour les légumes car les enfants sont dans une phase particulièrement difficile (merci la cantine de l'école).Voici une petite version qui a fait l'unanimité: 300 g d'escalopes de poulet haché140 g de steak haché1/2 oignon1 oeuf1/2 citron (jus et zeste)1 cuillère à café de poudre de voyage d'Olivier Roellinger (sésame, sumac, cannelle, thym et épices)farine, huilePréchauffer le four à 210°.Tout mélanger (sauf la farine et l'huile). Former des boulettes, les rouler dans la farine et les faire rissoler à la poêle dans un peu d'huile chaude, pendant 2 minutes.Les placer sur une plaque antiadhésive et cuire 12 minutes au four. Un régal,


Il s'agit d'une mini version de la célèbrissime tourte de veau au foie gras de Mercotte que j'avais testé en we chez elle en janvier 2007 et que j'avais adoré.L'idée du jour (enfin, du jour il y a quelques semaines) était double: utiliser le reste de pâte feuilletée de ma galette des rois et les congeler pour en avoir au congélateur en cas de besoin.J'ai donc fait 3 tailles: une tourte pour 2 personnes, quelques tourte individuelles et surtout une multitude de mini bouchées à l'aide de mon kit ravioles tupperware.bien aidée par petite chérieReste plus qu'à trouver des volontaires pour sortir tout ça du congélateur !!


Il s'agit d'une mini version de la célèbrissime tourte de veau au foie gras de Mercotte que j'avais testé en we chez elle en janvier 2007 et que j'avais adoré.L'idée du jour (enfin, du jour il y a quelques semaines) était double: utiliser le reste de pâte feuilletée de ma galette des rois et les congeler pour en avoir au congélateur en cas de besoin.J'ai donc fait 3 tailles: une tourte pour 2 personnes, quelques tourte individuelles et surtout une multitude de mini bouchées à l'aide de mon kit ravioles tupperware.bien aidée par petite chérieReste plus qu'à trouver des volontaires pour sortir tout ça du congélateur !!


Petit billet hors cuisine mais carrément coup de gueule contre la marque danoise Flexa, installée en France notamment à sa boutique du Forum des Halles et où nous avions acheté il y a à peine 3 ans un lit pour petite chérie.Le concept est simple, comme son nom l'indique, Flexa propose la flexibilité. On achète un lit en 190 ou 200cm de long et on peut opter en dessous pour des tiroirs bas ou hauts. Lorsque l'enfant grandit, on peut le passe à mi hauteur, en lit superposé ou même en mezzanine. C'est de l'évolutif haut de gamme. Il existe même des modèles avec toboggan, tente de princesse, tour de chevalier, bref, c'est la belle vie pour les enfants (faut pas déconner on a pris


Le 31 décembre, nous devions être à la campagne et les enfants en ont finalement décidé autrement, insistant pour rentrer avant l'heure retrouver leurs nouveaux jouets. Du coup, nous nous sommes retrouvés à la maison, sans que rien ne soit prévu pour le diner. Heureusement, j'ai pu improviser 2 ou 3 bricoles grâce à mes placards fournis en épicerie.Je vous avais parlé en mars dernier à l'occasion de la manifestation Village de Chefs des Confitures Andrésy que j'avais découvert à ce moment.Depuis, j'ai eu l'occasion de mieux connaitre cette entreprise, et j'ai notamment été invitée en octobre dernier au lancement de leur gamme les Envies d'Ameline. J'en avais rapporté le coffret


Tout à ma confection de paniers gourmands mi décembre, j'ai testé plusieurs recettes de fudges. Le fudge est un bonbon fondant américain, préparé avec un sirop de sucre cuit au petit boulé, enrichi en lait, beurre ou crème fraîche et travaillé ensuite pour qu'il graine.Selon que l'on bat le sirop très chaud ou plus tiède, on obtiendra un fudge plus ou moins dur.J'ai d'abord testé une recette que je qualifierai de simplifiée, trouvée chez Manue que j'ai modifié à mon goût. Voici donc ma première version. 500 g de sucre cristal 50 g de beurre salé 170 g de lait concentré non sucré 120 g de crème fraîche liquide 1 cc de vanille en poudre 80 g de chocolat noir (michel cluizel


Un peu de lecture
Les Agapes December 27, 2010, 7:00 | Archive

Deux bonnes surprises en cette période de fêtes, lues avec plaisir et rire et que je ne saurai que trop conseiller. Remède anti gueule de bois de Noël assurée !!D'abord 100 choses à faire avant d'avoir 6 ans. Cette lecture devrait être obligatoire en sortie de maternité, tellement c'est bien vu et intelligemment écrit. Très dans le style Caroline de Pensée de Ronde que j'adore !! Autre opus excellent, dans le même style (trentenaire, enfant, mari, boulot...) mais en version BD. A pleurer de rire tellement ça sent le vécu. De quoi me faire oublier toutes mes idées noires de sortie de Noël !!


Après le succès des premiers bocaux SOS Cookies offerts aux associés de petit mari chéri, j'ai récidivé dans une version ultrariche signée Martha Stewart.L'idée est toujours la même: trouver une recette qui à l'exception des oeufs et du beurre tienne dans un joli bocal (ici acheté chez Ikéa, ils viennent de sortir une version étoilée très sympa).Pour 12 très gros cookiesMettre au fond du bocal 175g de farine additionnée de 1/2 cc de bicarbonate de soude et de 1/2 cc de gros sel. Bien tasserRecouvrir avec 170g de pépites de chocolat. Bien tasser.Recouvrir avec 150 g de sucre de canne puis de 50g de sucre blanc additionné d'1 cc de vanille en poudre. Bien tasser.Recouvrir avec


Je suis tombée par hasard dans mon monop sur des paniers de légumes anciens du Petit Producteur (dont je vous avais déjà parlé ici il y a quelques semaines).Restait juste à trouver une manière sympatoche de l'accommoder. Je me suis souvenue avoir lu une recette dans l'ouvrage de Jean Sulpice Cuisine en famille et j'ai librement adapté.Faire cuire 15 minutes les topinambours épluchés dans une casserole d'eau bouillante dans laquelle on a préalablement dissous à froid 25g de farine et 1 cuillère d'huile d'olive (jamais vu un mode de cuisson pareil, ce n'est pas une cuisson à la grecque, je questionne Jean ASAP et vous donne l'explication) et ajouté 2 branches de thym et 1 feuille


A force de voir chez les copines (Anne, Manue, Khala, Cathy et j'en passe) l'idée du bocal SOS Cookies, j'ai décidé de me lancer aussi.Sauf que je ne voulais pas mettre de flocons d'avoine car tout le monde n'aime pas, et qu'il me fallait une recette avec 2 oeufs pour un bocal d'1 litre puisque je voulais aussi faire des bocaux de 1/2 litre (histoire de pouvoir facilement diviser les proportions par 2).Du coup, je suis allée chercher chez Martha Stewart (histoire de changer, hein ?) et comme d'habitude, je n'ai pas été décue.   Mettre au fond d'un bocal de 1 litre (qui donnera 36 cookies). bBen évidemment, on divise tout par 2 pour les petits bocaux.- 320 g de farine additionné


Je ne sais pas si c'est l'ambiance maison en pain d'épices, mais j'ai cette année envie de me relancer dans les cadeaux gourmands, version sucrée.Et en recherchant sur le blog, j'en ai retrouvé pas mal faits notamment en 2006: - le nougat au chocolat- les pâtes de fruits- les mendiants- les bonnets de moines aux figues- les orangettes confites - les gingenbread men- les étoiles au citron- le kouglof (même si ça n'est pas spécifique à Noël)- l'orange qui pleure Du coup, j'ai fait un petit mélange pour aboutir à ces coffrets qui ne vont pas tarder à partir chez leurs destinataires... Soit ici - des caramels au chocolat (version Pascale), - des Brünsli de Bâle (version Loukoum),


Prise d'une lubie, j'ai décidé de faire pour la fête de Noël de l'école de ma fille une maison en pain d'épices. Petit mari chéri était hillare, me disant que c'est bon, j'étais sure d'avoir gagné le concours du plus beau gâteau des mamans ^-^Bref, revenons à notre maison de pain d'épices. J'ai pris les proportions de base sur le blog enfants de Nathalie. Comme j'ai modifié certains trucs, voici ma version. Pour la structure de la maison une plaque complète de sablés - 500 grammes de miel (j'ai mis 200 g de miel de fleurs de Brière et 300 g de miel d'accacia plus neutre) - 250 grammes de beurre salé - 250 grammes de sucre- 2 oeufs - 1 kilo de farine- 4 cuillères à soupe de


Lorsque j'ai cherché dimanche dernier à 14h une recette au chocolat pour apporter au goûter chez des amis très jeunes parents (quoi de mieux pour remonter le moral de copains qui ne dorment plus depuis 5 semaines bienvenue au club), je n'ai pas hésité longtemps après avoir lu cette introduction "les amateurs de brownies fondants considèrent que cette recette atteint la perfection. Il s'agit d'une des préférées de nos lecteurs depuis de nombreuses années".Il faut avouer que c'est plutôt tentant, non ? Eh bien je le confirme à la dégustation: brownies très peu gras et sucré. Le meilleur que j'ai gouté jusqu'à présent.Encore une merveille tirée de la bible des petits


Depuis que j'ai reçu Cuisine en famille de Jean Sulpice à la boutique, j'hésite sur l'ordre de test des recettes. Il y en a tellement de tentantes qu'il est difficile de faire un choix.Une boite d'oeufs en souffrance dans le réfrigérateur m'a finalement convaincue de commencer par la crème caramel au maïs. Et je n'ai pas été déçue, même si j'ai connu quelques problèmes de cuisson.150 g de maïs doux en boite8 jaunes d'oeufs75 g de sucre semoule (+250 pour le caramel)60 cl de crème entière40 cl de lait entierJean conseille de faire le caramel avec de l'eau dans une casserole et de le couler ensuite dans les moules. Utilisant un moule en fer, je préfère réaliser le caramel à


Lorsque j'ai reçu à la boutique le livre de Christophe Felder "Les Folles Tartes", je me suis dit que j'allais pouvoir trouver des idées qui changent un peu.Et je n'ai pas été déçue. Premier test, la Tarte Apéricubes.Pour le sablé parmesan tomate100 g de farine80g de beurre en cubes70 g de parmesan rapé30 g de concentré de tomates1/2 cuillère à café de fleur de sel (pas mise car je n'ai que du beurre salé)1 pincée de poivre noir1 jaune d'oeufPour la garniture: 60 apéricubes50 g de crème liquide entièrePréchauffer le four à 180°.Mettre dans un saladier tous les éléments de la pâte et mélanger en frottant les mains l'une contre l'autre pour incorporer le beurre


Dans ma famille, il est traditionnel de manger la veille de Kippour un gâteau de riz. Les mauvaises langues diront que celui de ma grand mère est tellement bourratif qu'il permet de tenir sans soucis jusqu'au lendemain soir (et n'auront pas tout à fait tord car son dessert est effectivement légèrement plombant).Du coup j'ai essayé cette année de varier de recette et ai choisi celle de Conticini. Je vous livre ici les 2, faites votre choix !!Version traditionnelle: 160 g de riz rond1 litre de lait225 g de sucre (150 + 75g pour le caramel)1 pincée de sel40g de beurre5 oeufsvanille bourbon liquide ou zeste de citronMettre le riz dans une casserole et le couvrir juste à niveau de lait (faire


Pour la 3ème année consécutive a eu lieu à Oloron Sainte-Marie le Concours international de photographie culinaire et pour la 3ème fois, la librairie gourmande faisait partie du jury en la personne de Marie-Anne Page.Mais j'ai trouvé le temps cette année de descendre dans ce beau pays béarnais que je ne connaissais pas pour assister au concours et envisager un partenariat plus poussé l'an prochain.Ce concours est superbement organisé par l'office du tourisme d'Oloron Sainte-Marie qui ne ménage pas sa peine. Nous avons été accueillis par une générosité extrême dans un pays où on ne vous laissera mourir ni de faim, ni de soif !! Je remercie d'ailleurs chaleureusement mes hôtes


J'ai trouvé cette recette simplifiée dans Confidences Sucrées, ouvrage très sympa où Pierre Hermé et Julie Andrieu discutent autour de recette. C'est d'ailleurs dans les discutions que l'on apprend énormément de choses, alors je conseille de ne pas s'arrêter aux seules recettes de ce livre. C'est ainsi que j'ai découvert que Pierre Hermé ne faisait plus ses cakes au batteur, mais au mixer car "le résultat est meilleur, plus léger". Pour les cubes de chocolat: 160 g de chocolat1 g de fleur de sel (j'ai pris la Fleur de sel de l'île de Ré à la vanille de l'Epicerie de Bruno, que je trouve extraordinairement parfumée)Faire fondre le chocolat au bain marie. Bien mélanger


Une fois n'est pas coutume, j'ai découvert un concept extra grâce à petit mari chéri: le petit producteur. L'idée est simple: proposer en grande surface (Leclerc, Monoprix, Auchan, SuperU, Cora, Franprix ... en gros tout le monde sauf carrefour ^-^) et en épiceries fines (Fauchon, la Grande Epicerie) des fruits et des légumes issus de producteurs français, identifiés et identifiables, et qui s'engagent dans une démarche de qualité. (ils fournissent aussi l'Elysée, le Sénat, l'Assemblée nationale... mais bizarrement, je pense que cela vous intéressera moins). Pourquoi ça m'a plu: nous avons fait partie pendant 1 an d'une AMAP et j'appréciais vraiment l'idée d'avoir des fruits


Les figues confites, c'est un peu une constante sur ce blog. J'en fait depuis des années, et vous avez eu plusieurs recettes sur ce blog. En 2006, je les faisais au porto et aux épices.Depuis, j'ai affiné ma recette, notamment grâce à une amie de la grand mère de petit mari chéri (vous suivez toujours), qui habite Carcassonne et nous régale tous les ans de ses bocaux qu'elle expédie à toute la famille.Après avoir goûté, questionné, testé, voici une recette approchante mais qui ne vaudra jamais l'originale bien sur !!Les ingrédients sont simplissimes, il faut juste avoir de la place et du temps): figues (de préférence des petites figues noires type Figues de Solliès, cette


 
Lablebi - Gastro Blogs