Lablebi  
     
     
 

Après quelques semaines de pause, le grand jour est enfin arrivé ! Mon petit coin de cuisine déménage ! Mon chéri m'a offert pour mon anniversaire, le nom de domaine de mon blog : www.monpetitcoindecuisine.frAprès quelques semaines de travail intense en soirée pour tout aménager, décorer, repeindre, éclairer, l'heure est venue pour moi de reprendre place dans la blogosphère.J'ai voulu rendre la navigation dans les pages plus claire et plus simple, j'espère que ce nouveau look vous plaira !Merci à tous pour votre soutien pendant ces semaines, c'est avec plaisir que je vais pouvoir reprendre la lecture de vos blogs. Et si tous ceux qui ont eu la gentillesse de me référencer sur


Pendant quelques jours, je mets mon blog en pause. Une pause que j'espère de courte durée, la plus courte possible, pour mieux revenir parmi la blogosphère culinaire.Je m'excuse de ne plus prendre le temps de venir vous lire, de ne plus laisser de commentaires sur vos recettes, mais le temps me fait cruellement défaut en ce moment. Entre la fin de mon congé maternité, la reprise de mon boulot, il a fallu que je trouve une nouvelle organisation. Organisation fragile car dans quelques jours, je démarrerais un nouveau travail...Vous ne le voyez pas, mais en ce moment, je passe mes soirées à migrer ce petit coin de cuisine vers un autre petit coin. Et c'est un gros travail que de transférer


Bon, je sais, pas vraiment d'originalité à vous présenter le dessert de Dimanche dernier, jour de l'Epiphanie (ça, c'est un petit rappel pour ceux qui sont fâchés avec le calendrier).Sauf que cette recette, c'est LA recette qui m'a réconciliée avec la galette des rois à la frangipane. Enfant, je détestais la galette à la frangipane, j'ai vainement essayé de la faire remplacer par une galette aux pommes, sans succès. Et puis, le jour où Chéri m'a demandé de lui en faire une, j'ai trouvé cette recette. Et depuis, je me suis mise à manger de la galette, enfin ma galette ;)Elle est bien dosée à la fois en sucre et en amandes, un juste équilibre pour une galette parfaite juste


Je réalise régulièrement cette salade en hiver, quand l'envie des salades d'été se fait sentir, pour conjurer le froid et le mauvais temps. Cette salade a le goût des piques-niques en famille ou entre amis, des soirées passées dans le jardin jusqu'à ce que la nuit tombe (vous me direz qu'en hiver, pas besoin de rester dehors trop longtemps...). Elle appelle le printemps et l'été à grands cris, il faut dire que généralement dès que les fêtes sont passées, j'attends les beaux jours impatiemment et cette année ne déroge pas à la règle.Alors pour patienter encore quelques mois, je vous propose cette salade aux pommes de terre, bacon et oignons. Elle accompagne très bien un


Tout d'abord pour ce premier billet de l'année, je vous souhaite à tous une excellente année 2007, remplie de projets, de concrétisations, de réussites, d'amour, de réussites, de babillements, mais aussi gourmande, très gourmande...Pour débuter cette année gourmande, je vous offre aujourd'hui, mon dal de lentilles corail. Mon mari ne s'en lasse pas, cette recette est incontournable quand je cuisine indien. Je crois même qu'il m'en voudrait si je la faisais pas.Cette recette est inratable, la consistance finale dépend de ce que vous voulez : plus ou moins sec, il suffit de mettre plus ou moins d'eau. Si vous préférez une purée pour que les enfants y goûtent, faites le dal un peu


Parce qu'avant les fêtes toutes proches, il faut quand même se nourrir, je vous propose une poêlée rapide de dinde à préparer. Cette recette est un grand classique de ma Maman, simplifiée ici, tout simplement parce que je l'ai faite de mémoire.L'autre avantage de ce plat est que tous les accompagnements lui vont : pâtes au fromage pour nous, mais aussi avec des brocolis poêlés, quelques légumes sautés au wok, ou une assiette de frites. Ingrédients (pour 2 personnes) :2 escalopes de dinde1 dizaine de champignons de Paris de taille moyenne1 cs d'huile d'olive3 cs de crème fraîche10cl de Porto1 cc de graînes de moutardesel et poivre du moulinEmincez les escalopes de dinde


Pour Anne, voici à quoi ressemble notre sapin de Noël : ce fac similé de sapin est arrivé chez nous le premier Noël où mon homme et moi nous sommes installés. Nous avons acheté les décos (mais pas les guirlandes) en Alsace sur les marchés de Noël. Depuis, nous avons fait beaucoup de marché mais sans commune mesure avec la magie alsacienne. Nous nous sommes promis d'y retourner dans quelques années, quand les gastronomes en culottes courtes seront en âge d'en profiter. Cette année, je suis partagée entre la joie du petit gastronome qui attend impatiemment la venue du Père Noël et l'envie que les fêtes n'arrivent pas. Après ces réjouissances de fin d'année, l'heure sera


J'ai un faible particulier pour le poisson blanc, leur chair ferme, j'aime le poisson dans toute sa simplicité. Je n'aime pas les sauces compliquées, qui masque son goût subtil et délicat. Non, je le préfère nature, révélant son parfum iodé, cuit juste ce qu'il faut. Si vous partagez mes goûts, je vous recommande cette recette d'une inégalable simplicité. Quand je l'ai préparé, j'ai eu peur que le curry cache le goût du poisson, mais il apporte une petite touche épicée sans altérer ce que j'aime dans le poisson.J'ai accompagné le poisson d'une purée de topinambours. Les légumes anciens sont à la mode cette année, on ne peut plus ouvrir un magazine de cuisine ou un blog


Même si nous ne sommes pas amateurs des saveurs sucrées-salées, nous avons beaucoup apprécié ce gratin aux patates douces.Je me suis inspirée du dernier Elle à Table, en modifiant (bien sûr ;)) leur recette. Le goût sucré des patates douces que je trouve légèrement écoeurant à la fin d'un plat, disparait grâce à l'ajout de la cannelle pour donner une purée doucement épicée. La recette originale préconisait de la ciboulette pour accompagner la dinde, je l'ai remplacée avec succès par de l'estragon, plus fort en goût, il vient à merveille contrebalancer le sucré des patates douces.Une recette très simple, très rapide (d'autant plus si vous utilisez un reste de dinde


Avec le retour du froid et l'hiver qui s'installe, voilà le retour des soupes dans nos assiettes. Et comme en ce moment, je suis dans ma période des poireaux, après le gratin, la quiche, les croquettes, je vous présente le velouté. Pour cette recette, je me suis inspirée d'une recette de velouté de poireau au fenouil du livre "Légumes Faciles" de chez Marabout. Et comme entre le fenouil et moi, la rencontre n'a jamais eue lieu, je l'ai remplacé par de l'oignon. D'ailleurs, je vous donne le truc, si comme moi, le fenouil ne vous tente pas, remplacez le par de l'oignon.J'avoue que j'ai été conquise par ce velouté, je ne m'attendais pas à obtenir un tel résultat. En partant


Le welsh est un plat typique de Grande-Bretagne, que les nordistes apprécient tout particulièrement. Jusqu'à ce que j'en parle avec des amis, je n'avais jamais pensé que je pouvais le réaliser moi-même, je me contentais jusqu'ici de le déguster au restaurant...Ne pensez même pas la servir aux enfants, c'est largement "trop tout ce qu'il ne faut pas" pour eux. Il vaut mieux en profiter en amoureux ou entre amis.Pour cette recette avec lait de vache (une fois n'est pas coutume, je sais), j'ai tout simplement suivi la recette de Marmiton que l'on trouve ici. Délicieuse et inratable !J'ai réalisé mes welsh dans des plats à oeufs de 15 cm de diamètre, ça évite le problème


Jusqu'à cette recette, je n'avais que des mauvais souvenirs du chou rouge : du genre, les salades de crudités à moitié fanées et mal assaisonnées que l'on vous sert à la cantine. Le genre d'entrée qu'on met sur son plateau parce qu'on vous y oblige mais à laquelle vous ne touchez pas. Et puis, en week-end chez des amis, quand on vous demande si vous aimez le chou-rouge, vous avez alors 2 pensées qui vous viennent en tête : la première, réflexe quasi-automatique, vous vous revoyez en train de faire la queue avec votre plateau dans les mains et d'essayer d'apercevoir les entrées entre les têtes de vos camarades d'infortune pour voir ce qu'ils, eux les infortunés cuisiniers, ont


Un grand classique parmi les classiques pour ce dessert tout simple. J'avais une quantité non négligeable de pommes à écouler, et oui il suffit d'un rhume pour qu'une demoiselle en voie de diversification alimentaire refuse catégoriquement la cuillère et laisse sa maman avec un compotier plein.Un dessert très simple à préparer, un succès garanti (avec ce qu'il faut de pépites au chocolat pour séduire un gastronome). Mon four étant occupé par un gratin de poireaux, j'en ai profité pour tester la cuisson dans le légumier de mon faitout Baumstal. On verse un bon fond d'eau dans le faitout, on pose le légumier dessus, on met le couvercle pardessus et c'est parti pour une cuisson


La photo que je vous présente aujourd'hui est celle d'une quiche entière, mais cette recette est parfaite pour les apéritifs. Nous l'avons commencée chaude un soir et terminée froide le lendemain à l'apéritif et nous avons de loin préféré la seconde version : la douceur des courgettes associée à l'acidulé des tomates séchées en font des bouchées apéritives délicieuses. A vous de voir quelle version vous préférez, la nôtre étant de loin la seconde. Vous pouvez réalisez cette quiche la veille ou encore la congeler. Elle peut aussi se faire dans des mini moules individuels, avec ou sans pâte. Ingrédients (pour une grande quiche) : 1 rouleau de pâte brisée ou


C'est en lisant le billet de Lilizen sur l'ouverture de son restaurant L'eau à la bouche, que j'ai flashé sur 3 mots : flan au potiron. Et je me suis dit que j'avais beau aimer le velouté de potimarron, mes autres essais sur cette courge ne m'avaient pas énormément convaincue. Je ne suis pas très amatrice de sa saveur sucrée dans les plats salés. Alors, une version sucrée, pourquoi pas ?Je me suis inspirée de la recette de Saveurs du mois d'Octobre, en adaptant leur recette au contenu de mes placards. Naturellement sans gluten, j'en ai profité pour enrichir ma rubrique des gâteaux sans gluten et sans lait, en remplacant le beurre par de la purée d'amandes et le lait par du lait


 
Lablebi - Gastro Blogs